Le Point Culotte du 1er mai !

Le jeudi, c’est Point Culotte ! Aujourd’hui, c’est au tour de Mégane de répondre à nos 10 questions !

Si tu veux participer au prochain Point Culotte, contacte moi par mail à pauline.viksen@gmail.com !

1. Quel était ton premier soutien gorge ?

Je devais avoir une douzaine d’années et il venait d’une enseigne de grande surface si je m’en souviens bien. Sans armatures, avec des bretelles brodées de dentelle, blanc avec des lignes vert d’eau. Il était très joli, assez classique mais correspondait bien au moi de cette époque.

2. As-tu déjà mesuré ta poitrine ? As-tu découvert ta vraie taille récemment ? 

Qu’est-ce que ça a donné quand tu as essayé ton premier soutien-gorge dans cette taille ? 

J’ai la « chance » d’avoir une mère à forte poitrine et qui est très exigeante sur la taille et la qualité des soutiens gorge. Je n’achète donc mes soutien-gorges que dans une petite boutique près de chez moi où la patronne est de très très bon conseil donc je n’ai toujours porté que des soutien-gorges à ma taille sans jamais avoir de problème et sans m’en soucier !

3. As-tu des difficultés à trouver de la lingerie à ta taille ?

Je fais du 90D depuis maintenant près d’un an (j’ai perdu une taille de bonnet). Théoriquement, maintenant, les grands magasins ont de la lingerie à ma taille, ce qui n’est pas le cas du 95D. Dans la pratique, les baleines me rentrent dans la peau et si j’ai le malheur de lever les bras ou de dévaler les escaliers, je prends le risque de me retrouver avec les seins par-dessus bord. Donc oui, c’est assez difficile mais une fois que l’on fouille Internet et les petites boutiques, il est facile de reconnaître les marques qui vont, qui taillent correctement etc.

4. Tu préfères acheter ta lingerie en ligne ou en boutique ?

Sans hésitation, je préfère largement aller en boutique. Depuis que je connais une petite boutique indépendante où la patronne est la reine pour me trouver des modèles qui me plaisent et régler au millimètre près les bretelles, je ne vais plus que chez elle.

5. La culotte gainante, pour ou contre ?

C’est quelque chose que je n’ai jamais essayé car je n’en ai jamais ressenti le besoin mais ça me semble être aussi confortable qu’un corset du 18ème et ça ne me tente pas trop.

6. Ta pire expérience dans un magasin de lingerie ?

A peu près toutes les chaines de vêtements avec un rayon lingerie où je vois un modèle magnifique, à la forme qui conviendrait, puis je l’essaie et c’est le drame. Soit je n’arrive tout simplement pas à le fermer, soit j’ai droit au magnifique effet “bourrelet de sein” et ma circulation est interrompue. Ce n’est agréable ni pour mon corps, ni pour mon mental !

7. L’ensemble lingerie de tes rêves, tu l’imagines comment ?

Un ensemble soutien-gorge/boxer rouge carmin. Le soutien-gorge serait effet push-up car je tombe deux fois plus amoureuse de mes seins avec, et il y aurait un petit effet de plissé dans le tissu. Et il brillerait de mille feux !

8. Tu aimes dépareiller ou assortir ?

Dans l’idéal, j’aime bien assortir. Après, étant étudiante, je n’ai tendance qu’à acheter les soutiens gorge sans le bas pour des raisons budgétaires, donc je me retrouve souvent avec un très beau soutien-gorge et un boxer à imprimé dessins animés (les tortues ninja par exemple). Mais ça ne me gêne pas tant que ça.

9. Toi et tes seins, vous vous entendez comment ?

On forme un couple assez soudé maintenant eux et moi. Je me souviens du collège où j’avais droit aux expressions magnifiques telles que « Hé regarde, elle a des mamelles » mais comme ce n’était pas les seules réflexions sur mon physique, je ne me suis pas focalisée dessus. Puis j’ai vite appris à ne pas les prendre en compte quand je me suis rendue compte que c’était moi qui y vivait, dans ce corps-là, et que les avis des autres, je n’en voulais pas. Au lycée, mon physique m’importait assez peu, j’étais assez neutre vis-à-vis de lui. Puis, après une perte de poids assez conséquente, mes seins ressortaient un peu plus et je l’ai réellement vu à ce moment-là. Après, j’ai commencé à les accepter avec leurs vergetures et leur asymétrie puis, après un tatouage, je me suis réellement sentie concernée par mon corps. Depuis, eux et moi on s’entend parfaitement bien même si oui, celui de droit est plus petit, oui, ils ne sont pas aussi fermes que dans les pubs mais c’est les miens, à moi et je les aime !

10. Un adjectif pour décrire Viksen ?

Beau !

 

Merci à Mégane pour sa participation, et très bon pont du 1er mai à tous.tes !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s