Mais en fait, ma vraie taille, c’est quoi ?

Le chemin vers la découverte de votre vraie taille de soutien-gorge commence le plus souvent par la prise de mesures. L’équipement nécessaire est assez basique : un mètre de couturière, un papier et un stylo. C’est parti ! On mesure donc le tour de dos, juste sous les seins, et le tour de poitrine au niveau des mamelons. Si la poitrine a tendance à tomber un peu, c’est mieux de mesurer le tour de poitrine en portant un soutien gorge, toujours à hauteur des mamelons.

La première mesure sert à déterminer le tour de dos. Celui-ci doit être équivalent à la mesure prise, à +/- 1 cm. Par exemple, un tour de dos mesuré entre 89 et 91 correspond à une taille 90. Si vous êtes entre 2 tailles, il vaut mieux prendre le tour de dos le plus grand pour que le soutien gorge soit plus confortable.

La seconde mesure sert à établir la taille du bonnet. Le calcul est un peu plus recherché cette fois-ci : Il faut soustraire le tour de dos (la première mesure) au tour de poitrine (la seconde mesure). La différence entre ces deux mesures donne la profondeur du bonnet. Tu peux retrouver à quelle taille correspond l’écart que tu trouves dans le tableau qui suit.

Un bonnet équivaut à 2,54cm ou 1 pouce (inch):

A < 2,54 cm
2,54 < B < 5,08 cm
5,08 < C < 7,62 cm
7,62 < D < 10,16 cm
10,16 < E < 12,70 cm
12,70 < F < 15,24 cm
15,24 < G < 17,78 cm
17,78 < H < 20,32 cm
20,32 < J < 22,86 cm
22,86 < K < 25,40 cm

On en profite pour rappeler ici que la lettre (le bonnet) n’est donc toujours qu’une proportion en fonction du tour de dos. Un bonnet G sera donc plus grand avec une taille 110 qu’avec une taille 100… Donc pas de panique, ce n’est qu’une lettre ! On parle de “tailles-soeurs” pour désigner une même taille de bonnet déclinée avec des dos plus ou moins serrés. Le 95D est par exemple équivalent au 90E, au 85F, au 80G… Toutes ces tailles ont le même bonnet, mais un dos de plus en plus ajusté.

Idéalement, les bretelles d’un soutien-gorge ne doivent supporter que 20% de la poitrine, pour éviter les douleurs aux épaules et à la nuque. Il faut donc veiller à porter un tour de dos assez ajusté pour être bien tenue. Enfin, s’il y a une différence de taille d’un sein à l’autre, il est préférable de choisir sa taille en se basant sur le sein le plus gros, quitte à ajuster plus la bretelle du sein plus petit pour qu’il soit bien tenu.

 

Maintenant, on passe aux “lingerie faux-pas” à éviter. En effet, il existe quelques règles simples à respecter pour être sure que la forme de son soutien-gorge est la plus adaptée à la forme de sa poitrine, ou que la taille à choisir, qui peut varier d’un modèle à l’autre, est la bonne.

 

La bande du soutien gorge remonte dans le dos ?

Image

Si l’arrière de votre soutien gorge remonte au cours de la journée, c’est que le tour de dos est trop grand ! Essayez donc de descendre d’un tour de dos (passez par exemple du 100 au 95) tout en augmentant le bonnet en fonction.

 

L’entre-bonnets du soutien gorge n’est pas collé à la peau ?

Image

A priori, le bonnet est trop petit. Essayez un ou plusieurs bonnets de plus en étant bien vigilante sur le tour de dos.

 

Les bretelles du soutien-gorge scient les épaules et laissent de grosses marques ?

Image

Le tour de dos choisi est trop grand. Il faut essayer des tours de dos plus petits que l’actuel.

 

Les seins ressortent par le haut du bonnet ? Un petit effet “quadraboob” ?

Image

Cette fois-ci, c’est le bonnet qui est trop petit ! Il faut que le haut du bonnet ne coupe pas le sein et que celui ci soit entièrement dedans. Essayez un ou plusieurs bonnets en plus.

 

Le haut du bonnet du soutien gorge fait des plis ? Ou, si c’est une coque, il n’est pas collé à la peau ?

Image

Dans ces cas-là, c’est que le bonnet est trop grand. Essayez un ou plusieurs bonnets plus petits.

 

Enfin, derniers petits conseils :

Si, lors des essayages, lorsque vous levez les bras, le soutien-gorge se “décolle” de la peau, c’est le tour de dos qui est trop grand.

Si le soutien-gorge a l’air de reposer “sur” les seins qui sortent un peu par en-dessous, c’est le bonnet qui est trop petit -et le tour de dos sans doute trop grand.

Si vous ressentez des douleurs sur le côté de la poitrine, c’est probablement que les armatures du soutien-gorge appuient sur le tissu mammaire, du fait d’un bonnet trop petit.

S’il y a une asymétrie visible entre les deux seins et que vous souhaitez la corriger, les soutiens-gorge sans coques avec de la dentelle souple en haut du bonnet sont les plus adaptés.

S’il y a du tissu en trop au niveau de l’aisselle et que le bonnet fait un pli, c’est que le tour de dos choisi est trop grand.

Enfin, si la poitrine “déborde” du soutien-gorge, ce n’est pas la forme qui est à remettre en cause, mais là aussi la taille du bonnet. Aucune forme n’est interdite aux poitrines au-delà du D – coques, balconnet, plongeant, l’important c’est de trouver sa bonne taille et une forme dans laquelle on se sent bien !

Image

 

Advertisements

3 thoughts on “Mais en fait, ma vraie taille, c’est quoi ?

  1. Pingback: Le Point Culotte du 12 mai | Roll a Dildo in Glitter

  2. Pingback: Le Point Culotte du 12 mai | viksenlingerie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s